Archives d’auteur : Colleen Bowes

Sondage sur le tourisme dans le Canada atlantique : Principales conclusions de la recherche

L’objectif du Sondage sur le tourisme dans le Canada atlantique était de donner un avant-goût de ce qui sera à coup sûr un changement existentiel évolutif et durable dans la mentalité des consommateurs. Cette étude sur les voyages contribuera également à établir les fondements d’un plan d’action pour passer à la phase de reprise.

L’étude a été divisée en deux phases. La première phase était axée sur les intentions et les attitudes des résidents de la région Atlantique à l’égard des voyages intraprovinciaux et intrarégionaux. La deuxième phase a fourni des données actualisées sur les résidents de la région Atlantique et s’étend à l’évaluation du sentiment des Canadiens et Canadiennes du centre du pays, plus particulièrement des gens du sud de l’Ontario et du Québec. Les recherches futures pourraient s’étendre à l’ensemble du Canada.

Le document suivant présente les résultats du Sondage sur le tourisme dans le Canada atlantique, synthétisant les phases 1 et 2 de la collecte de données, soulignant les principales conclusions de la recherche et les recommandations.

Sondage sur le tourisme dans le Canada atlantique Phase 2 – septembre 2020

Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que la COVID-19 était une pandémie mondiale. La pandémie de COVID-19 a eu un impact dramatique sur les économies du Canada atlantique, et le défi pour le secteur du tourisme a été amplifié par les fermetures et les restrictions de voyage. La distanciation sociale, les limites de capacité et les sentiments des voyageurs continueront à affecter l’industrie du tourisme à l’avenir, même si les restrictions de voyage commencent lentement à se relâcher.

L’objectif de cette recherche est de donner un avant-goût de ce qui sera à coup sûr un changement existentiel évolutif et durable dans la mentalité des consommateurs. Cette étude sur les voyages contribuera également établir les fondements d’un plan d’action pour passer à la phase de reprise.

L’étude est divisée en deux phases. La première phase était axée sur les intentions et les attitudes des canadiens et canadiennes de la région atlantique à l’égard des voyages intraprovinciaux et intrarégionaux. La deuxième phase fournit des données actualisées sur les canadiens et canadiennes de l’atlantique et s’étend à l’évaluation du sentiment des canadiens et canadiennes du centre du pays, plus particulièrement des gens du sud de l’ontario et du québec. Les recherches futures pourraient s’étendre à l’ensemble du canada.

Ce rapport met en évidence les résultats de la phase 2 et établit des comparaisons avec les résultats de la phase 1.

Le Canada atlantique et le marché des États-Unis : Qui, Quoi, Où et Comment

En 2018, l’Entente sur le tourisme dans la région de l’Atlantique (ETRA) a investi dans une campagne de promotion directe au consommateur pour les régions de l’Atlantique moyen (New York, New Jersey, Pennsylvanie) et la Nouvelle-Angleterre (Maine, Massachusetts, New Hampshire, Connecticut, Vermont et Rhode Island). Cette campagne a contribué à positionner les quatre provinces atlantiques comme des destinations de voyage préférées parmi les segments identifiés de Explorer Quotient (EQ).

Le segment cible pour la campagne 2018 de l’ETRA comprend les Expérimentateurs authentiques plus âgés, les Expérimentateurs authentiques plus jeunes et les Explorateurs culturels.

L’ETRA a mené une recherche sur le consommateur dans ces marchés en se servant d’une approche ciblée et des segments pour comprendre les caractéristiques et les intérêts des voyageurs, ainsi que leurs comportements en tant que voyageur, leurs choix d’expériences destinations et d’activités. La recherche de l’ETRA visait aussi à mieux évaluer les destinations et la sensibilisation à la maque. Veuillez consulter le rapport des grandes lignes US Consumer Highlights 2018 pour de plus amples détails. Voici quelques-uns des résultats clés.

Mis à part le magasinage (l’activité la plus populaire), les visiteurs qui viennent au Canada aiment participer à des activités qui leur permettent de s’imprégner de la culture locale et de découvrir les environs.
• Les voyageurs ont indiqué que les principales activités qu’ils avaient faites pendant un séjour antérieur au Canada étaient le magasinage, la visite de lieux historiques, l’essai de la gastronomie locale, les promenades pour admirer les édifices et l’architecture ainsi que la visite d’attractions naturelles.
• Comme ces activités (à l’exception du magasinage) sont aussi des éléments qui intéressaient le plus les voyageurs appartenant aux segments QE cibles, il faut donc en faire activement la promotion dans les campagnes publicitaires.
• Les Voyageurs authentiques âgés et les Explorateurs culturels sont les plus propices à apprécier la fine cuisine lorsqu’ils sont en vacances au Canada.
• Fait intéressant, les voyageurs ont tendance à faire moins d’activités lorsqu’ils sont en voyage au Canada comparativement à lorsqu’ils voyagent aux États-Unis.

Les principaux facteurs qui ont une incidence sur le choix de la destination comprennent notamment la sécurité à l’endroit visité, le rapport qualité-prix ainsi que la possibilité de passer du temps de qualité avec la famille et les amis.
• Bien que ces facteurs soient des exigences relativement courantes, peu importe la destination, il y a plusieurs caractéristiques qui ont une grande importance pour les segments QE cibles : expériences intellectuellement stimulantes, villes charmantes à explorer et où l’ambiance est agréable, culture unique à découvrir en vacances et expériences impossibles à vivre dans le pays d’origine. La capacité du Canada atlantique à offrir ces caractéristiques doit être mise de l’avant dans les futures campagnes publicitaires.

La période de janvier à avril est la plus appropriée pour déployer des efforts de marketing et de communication puisque c’est à ce moment que la majorité des voyageurs de la Nouvelle-Angleterre et des États du centre du littoral de l’Atlantique font leurs recherches et leurs réservations.
• La majorité des voyageurs de la Nouvelle-Angleterre et des États du centre du littoral de l’Atlantique s’évadent pendant la haute saison, soit de mai à octobre (les mois de juillet, août et septembre étant la période de pointe).
• La planification commence jusqu’à cinq mois avant le voyage, mais en moyenne, les voyageurs commencent à faire leurs réservations de trois à quatre mois à l’avance. La période de janvier à avril est donc très importante pour faire la promotion du Canada atlantique.
• Les Explorateurs culturels sont ceux qui prennent le moins de temps pour planifier leur voyage et faire leurs réservations, ce qui est cohérent avec le profil de ce segment.

Les ressources en ligne sont essentielles dans le cadre du processus de planification de voyage.
• Les trois principales sources d’information en ligne pour les voyageurs de la Nouvelle-Angleterre et des États du centre du littoral de l’Atlantique sont les sites d’opinions et de réservation ainsi que les sites Web des destinations.
« Bien que le niveau de sensibilisation au sujet des provinces de l’Atlantique soit relativement élevé, il semble y avoir une insuffisance de renseignements en fonction du niveau de familiarisation. »

• Les autres sources, comme les guides de voyage, AAA, le bouche-à-oreille et les guides touristiques officiels, sont des ressources en ligne secondaires. Les voyageurs de la Nouvelle-Angleterre étaient plus enclins à utiliser AAA et le bouche-à-oreille.
• AAA, les guides de voyages et les cartes jouent un rôle plus important chez les Voyageurs authentiques âgés que dans les autres segments. Il est donc primordial de tenir compte de cette tendance lorsqu’on cible ce groupe.
Les déplacements par voiture et par avion sont les principaux modes de transport utilisés pour visiter les provinces de l’Atlantique.

• Les véhicules personnels sont le mode de transport le plus utilisé par les voyageurs de la Nouvelle-Angleterre et des États du centre du littoral de l’Atlantique, suivis de près par l’avion. Les voyageurs de la Nouvelle-Angleterre sont plus enclins à voyager en voiture, ce qui est prévisible en raison de la proximité des provinces de l’Atlantique.